Motoculteurs, cultivateurs et motobineuses – Conseils et astuces

utilisation motobineuse

Les motoculteurs, les cultivateurs et les motobineuses sont un élément essentiel de l’arsenal du jardinier pour préparer le sol en vue des mois de printemps à venir. Un motoculteur, également connu sous le nom de cultivateur ou de motobineuse, est un outil qui utilise un ensemble de lames pour briser le sol. Le labourage est l’un des meilleurs moyens de créer un sol sain dans une plate-bande, car il mélange et ameublit le sol, ce qui favorise un drainage et une irrigation sains.

En outre, le labourage permet aux jardiniers de mélanger les nutriments et les amendements directement dans le sol. Les motoculteurs peuvent vous faire économiser des heures de travail en émiettant les mottes de terre compactée pour le moment où vous êtes prêt à commencer à planter.

Que vous soyez un jardinier passionné ou un professionnel chevronné, il existe un motoculteur, un cultivateur ou une motobineuse qui vous conviendra. Les petits motoculteurs ou mini-motoculteurs sont légers et faciles à utiliser et sont idéaux pour retourner les petits parterres de fleurs et les potagers. L’un de nos mini-motoculteurs les plus populaires est le mini-motoculteur Honda FG110. Il s’agit d’un outil de jardinage personnel polyvalent, compact, efficace et léger. Avec ses commandes au bout des doigts, ses poignées pliantes intégrées et sa conception légère, elle est facile à utiliser, à transporter et à ranger. Les motobineuses et les motoculteurs de plus grande taille sont conçus pour briser la terre et les pelouses denses. Ils disposent d’une marche avant et arrière, de dents tournant dans le sens des aiguilles d’une montre et dans le sens inverse, et certains permettent d’installer une vaste gamme d’accessoires pour tirer le meilleur parti de ces cultivateurs robustes.

Certains cultivateurs peuvent être équipés de dents de déchaumage ou de brosses rotatives. Ces accessoires peuvent être utiles, mais ne fonctionnent pas forcément aussi bien que des machines séparées. C’est à vous de décider si cette capacité vous sera utile.

Utilisation de motoculteurs, de cultivateurs ou de motobineuses de jardin :

Faites le tour de la zone où vous prévoyez d’utiliser votre motoculteur. Enlevez les mauvaises herbes à l’aide d’une truelle manuelle ou d’une pelle, et jetez-les avec les déchets de jardin. Les motoculteurs ne feront que hacher les mauvaises herbes ainsi que les rhizomes (racines souterraines de type stolon) et créeront une multitude de mauvaises herbes que vous devrez combattre à l’avenir.
Commencez par le coin avant du jardin. Mettez le motoculteur en marche et avancez lentement tandis que les lames s’enfoncent dans la terre avec un mouvement de hachage. Évitez les plantes voisines d’un grand écart (2 pieds ou plus) pour ne pas endommager les racines qui s’étendent. Restez également à une distance de 1 à 2 pieds du bord du lit du jardin pour éviter de déverser de la terre sur les zones gazonnées.
Ne travaillez pas lorsque le sol est trop humide. Travailler un sol trop humide entraîne un tassement du sol. Si une boule de terre se colle lorsqu’on la laisse tomber, c’est qu’elle est trop humide. Utilisez beaucoup de paillis et de matière organique pour améliorer l’ameublissement du sol. Le paillis réduit également les mauvaises herbes, ce qui réduit encore la nécessité de cultiver. Pour un effet optimal, labourez la zone une fois avant de l’ajouter.

Lire aussi : Pourquoi avoir un scarificateur pour son jardin ?/Tester votre chariot de jardin /Bien entretenir sa bêche de jardin

https://www.youtube.com/watch?v=7rZasTwRP2Y