La cuisine à la vapeur : Une passion qui correspond à la quête contemporaine d’un régime alimentaire sain

cuiseur vapeur

La cuisson à la vapeur est un mode de cuisson extrêmement simple qui repose sur le principe suivant : les aliments sont cuits par la chaleur de la vapeur d’un liquide en ébullition.

Les origines de la cuisson à la vapeur

Pour la petite histoire, la cuisson à la vapeur est une méthode utilisée en Chine depuis les temps anciens. Pour ce faire, les gens utilisaient des paniers perforés en bambou placés sur un bol au fond duquel ils faisaient bouillir de l’eau. De même, en Afrique du Nord, cette technique est très utilisée pour la cuisson du couscous. En Occident, les ustensiles utilisés pour cuire les aliments à la vapeur sont le plus souvent en métal.

L’autocuiseur, inventé dans les années 50, est capable de cuire les aliments à la vapeur, mais sous haute pression. L’autocuiseur ou cuiseur à vapeur électrique se compose d’un faitout traditionnel surmonté de deux ou trois étages et d’un couvercle. L’ensemble de la colonne est chauffé par le gaz, les plaques électriques ou toute autre cuisinière. Les fabricants d’appareils électroménagers continuent de proposer de nouveaux produits tels que la fonction vapeur pour micro-ondes ou le cuiseur vapeur en silicone, le dernier né de la gamme vapeur.

Un mode de cuisson sain

Cette passion pour la cuisine à la vapeur s’inscrit dans la recherche contemporaine d’une alimentation saine. En effet, ce mode de cuisson est plein d’avantages. La vapeur est un mode de cuisson doux qui assure la meilleure conservation possible des vitamines, minéraux et oligo-éléments des aliments. Elle n’altère ni leur aspect, ni leur saveur, mais la fraîcheur d’un produit est même renforcée par cette cuisson naturelle.

C’est aussi un mode de cuisson qui élimine les graisses, les acides et les toxines alimentaires au point que les mangeurs bio recommandent ce type de cuisson pour les aliments non bio, la cuisson à la vapeur d’eau ayant pour effet de drainer les éventuels pesticides présents dans les parties basses du récipient.

En outre, la cuisson à la vapeur est rapide et extrêmement pratique puisqu’il est possible de préparer un repas complet avec un seul ustensile de cuisine. Toutefois, il faut toujours mettre les aliments les plus fragiles dans le panier supérieur et les aliments contenant les substances les plus indésirables, comme la viande grasse ou la volaille, dans le panier inférieur. En fait, presque tous les aliments peuvent être cuits de cette manière, avec de réels avantages pour les légumes. Il est donc plus facile de signaler quelques aliments pour lesquels la cuisson à la vapeur ne convient pas. Il s’agit de la viande rouge qui est meilleure grillée, des préparations à base de fromage, des quiches, etc. et de tous ces plats à servir dorés.

Par contre, traités de cette façon, les légumes restent croquants et colorés, surtout si vous ne les laissez pas trop cuire. Par exemple, les brocolis surgelés n’ont besoin que d’un bain de vapeur de 10 min pour être délicieux et conserver 84% de leur vitamine C contre 30% lorsqu’ils sont bouillis. Quant à la viande blanche, elle restera moelleuse à souhait et le poisson restera ferme.

Dernier conseil pour une cuisine saine : les épices utilisées pour parfumer l’aliment à cuire ne doivent pas être mises dans l’eau, mais en contact avec l’aliment lui-même. La vapeur passera par le parfum aromatique et non par l’eau. Par contre, on peut utiliser tout autre liquide que l’eau pour faire de la vapeur : essayez avec du vin, du cidre ou du vinaigre !

Lire aussi : Les critères pour acheter un autocuiseur/Comment faire du thé matcha ? /Les critères essentiels d’une cave à vin